Affaire carder.su, le bilan

Affaire carder.su, le bilan

Certains journalistes de presse outre-Atlantique ont publié des conclusions quelque peu hâtives quant à la fin du forum cybercriminel carder.su. Si les services secrets américains ont, grâce à des infiltrations approfondies, identifié certains de leurs concitoyens et mis fin à la menace que ces derniers représentent pour la sécurité intérieure, le forum carder.su se porte lui très bien et continue d’exister sur la Toile. Les administrateurs ne semblent pas avoir été inquiétés et continuent de gérer de concert leurs deux forums : carder.su, fermé aux inscriptions et un forum identique ouvert lui au grand public pour la modique somme de 33 dollars.

Ci-desous une capture d’écran du site Carder.su et de l’un de ses sites miroirs :

Registration

Registration 2

Cette stratégie d’infiltration systématique est payante, car le FBI est régulièrement à l’origine de la résolution des plus grandes affaires lorsque leurs intérêts sont concernés. Elle se révèle cependant limitée de par sa portée, tous les États ne s’adonnant pas à des pratiques similaires pour un fléau pourtant international. Ces cybercriminels qui s’exposent sur la Toile ne font ainsi l’objet que de peu, voire d’aucune recherche dans certaines régions du monde. La France accuse un important retard en matière d’infiltration, tant pour des raisons juridiques que techniques. Pourtant, la place tenue par des français dans certains groupes criminels ne peut être niée, le CERT-XMCO ayant d’ailleurs publié un article à ce sujet (cf. La cybercriminalité made in France).


Cert-XMCO